un ex thomé génot embauché par un ex thomé génot qui avait créé une entreprise

Publié le par rey charles

Pourquoi  remettre cette article qui date de 3 ans, pour vous dire que l'entreprise de Jean Jacques fonctionne bien et qu'il vient d'embaucher un

ex- thomé génot  Pedro Sanchez au mois de janvier en CDD avec possibilité d'un CDI par la suite, merci jean - jacques de prendre un ancien collègue et espère de tout coeur que ton entreprise continue encore beaucoup d'année.

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Jacques Ducournau, un ancien Thomé-Génot, a créé une société qui efface les tags ou redonne aux statues leur lustre d'antan.

 

Saviez-vous que la statue de Turenne, qui trône depuis 1823 sur la place du même nom, devant la mairie, est l'oeuvre d'un certain Edmé Gois ? Non ? Rien de plus normal. Il y a belle lurette que son nom avait disparu sous le poids des ans... et du vert-de-gris.
Depuis lundi, Jean-Jacques Ducournau, gérant de la société de Nouzonville D'Cap Tout, redonne un air de jeunesse au vicomte de Turenne, maréchal de France né à Sedan en 1611. Une commande de la ville avait fait ériger sa statue en pied il y a 184 ans. La municipalité actuelle a décidé de lui rendre sa couleur bronze initiale, et investi plus de 4.000 euros dans la tâche, qui a commencé lundi. Le travail devrait être fini ce vendredi, avec une couche de vernis qui permettra que le bronze ne s'oxyde pas trop vite.
« Pour décaper, nous utilisons le garnet, un produit 100 % naturel, explique Jean-Jacques Ducournau. C'est une pierre qu'on trouve en Australie et en Afrique du Sud, presque aussi dure que le diamant. Elle a l'avantage, contrairement aux produits utilisés avant, la silice ou la ferrite, de n'être pas dangereuse pour la santé et de ne pas provoquer de rouille.»
En même tant que Turenne réapparaît, Jean-Jacques Ducournau renaît. Cet ouvrier licencié de Thomé-Génot a créé sa société D'Cap Tout en octobre et commence à multiplier les contrats. Spécialisée dans l'enlèvement des graffitis ou tags disgracieux, elle peut aussi intervenir, comme à Sedan, pour redorer le blason des statues.

Commenter cet article