communiqué de presse de l'association Thomé Génot

Publié le par rey charles

 

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

 

Au lendemain de l’annonce faite de la tenue d’un procès en responsabilité pour

faute du tribunal de commerce dans l’affaire Thomé-Génot,

l’association des anciens Thomé-Génot tient à réaffirmer que si sa vocation

première reste l’aide aux anciens salariés, elle se réjouit de voir enfin rétablir

quelques vérités flagrantes sans esprit de vengeance. Si l’issue de ce nouveau

volet de notre combat juridique ne rendra pas un emploi à nos collègues et

n’effacera pas l’ardoise laissé au territoire nouzonnais, il n’en demeure pas

moins que seuls les Thomé-Génot, leurs familles et les collectivités ont payés

les pots cassés.

Quelques soient les conclusions de cette procédure, il y aura un avant

et un après puisque pour la première fois est contestée ainsi la sacro sainte

souveraineté des tribunaux de commerce. A l’exemple d’autres dossiers

sociaux ardennais et nationaux, cette démarche intéresse déjà. Nous espérons

que partout où l’outil de travail, les bassins d’emploi et la vie des travailleurs

ont été sacrifiés sur l’autel du dilettantisme et de l’incompétence coupable,

que lorsque des intérêts particuliers ont prévalu sur le bien commun, ont verra

ce combat mené par les Thomé-Génot faire jurisprudence.

Nous tenons à rappeler que tout cela a été possible grâce à l’union de

salariés déterminés et d’un avocat de grand talent.

Nous remercions Maitre Medeau pour sont aide, 4 ans encore après les faits.

Pour l’association des anciens Thomé-Génot,

Le président

Yannick Langrenez

 

 

 

Commenter cet article